L'abattoir, fermé, ouvrira pour la fête de l'Aïd-el-kebir

Aller en bas

L'abattoir, fermé, ouvrira pour la fête de l'Aïd-el-kebir

Message  dadoune le Lun 17 Nov - 17:52

L'abattoir, fermé, ouvrira pour la fête de l'Aïd-el-kebir

mercredi 29.10.2008, 05:07 - La Voix du Nord

Les salariés licenciés de l'abattoir ont été reçus lundi matin à la Communauté urbaine de Dunkerque. Les salariés licenciés de l'abattoir ont été reçus lundi matin à la Communauté urbaine de Dunkerque.

| INCOMPRÉHENSION |

Fin septembre, l'abattoir de Dunkerque fermait ses portes pour non-respect des normes sanitaires. Depuis, la CUD a assuré les musulmans qu'il serait temporairement disponible pour la fête de l'Aïd-el-kebir. Une situation « incohérente » pour les salariés licenciés. « Exceptionnelle » selon la CUD.

L'Aïd-el-kebir, la plus importante fête de l'islam, aura lieu cette année le lundi 8 décembre. Pour satisfaire au rituel, les musulmans sacrifient un mouton. Mais parfois, faute de moyens appropriés, l'offrande se fait dans des conditions sanitaires déplorables. Pour éviter cela, Jo Dairin, vice-président de la CUD, avait promis aux responsables du culte musulman que la fermeture de l'abattoir ne perturberait pas l'Aïd-el-kebir.

Pour les salariés, cette annonce est jugée « aberrante ». « On nous retire notre outil de travail et nous sommes licenciés pour cause de normes sanitaires insuffisantes et en même temps, l'abattoir est ouvert le temps de l'Aïd. C'est incohérent », estime Nicolas Mastin, un salarié. Le principal reproche ne concerne pas les musulmans, « qui n'y sont pour rien », admet Nicolas Mastin, mais la CUD. « Ils veulent laisser faire le process d'abattage dans des conditions jugées risquées. C'est déplorable », poursuit le salarié.

Lundi, une délégation a été reçue par les responsables communautaires, afin d'obtenir une explication. Celle-ci est claire. L'État demande aux collectivités territoriales de fournir un local aux musulmans pour la fête de l'Aïd, « afin que tout se passe bien », explique Michel Agnes, directeur général adjoint de la CUD. Une des pièces de l'abattoir sera donc à disposition des musulmans pour la fête. Et Michel Agnes d'insister : « L'État est le garant du respect des normes sanitaires, ce n'est pas la CUD. Mais tout sera mis en oeuvre pour assurer les conditions de sécurité. » Des réunions sont prévues pour préciser les modalités de cet arrangement. Si cette décision d'ouvrir temporairement l'abattoir déçoit les anciens salariés, la CUD rappelle que « cette situation, due à plusieurs événements imprévus, est « exceptionnelle ». •

ADRIEN LANOY
avatar
dadoune
Admin

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://animaux-dunkerque.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum